Search for over 80 million sold items in our price database

IMPORTANT ROULEAU IMPERIAL 'BANQUET DE LA VICTOIRE DANS LES JARDINS DE L'OUEST' (YUAN XI KAI YAN) PAR ZHANG TINGYAN ET ZHOU KUN ET SON COFFRET EN LAQUE ROUGE, VERTE ET OCRE SCULPTEE
Sold

About the item

IMPORTANT ROULEAU IMPERIAL 'BANQUET DE LA VICTOIRE DANS LES JARDINS DE L'OUEST' (YUAN XI KAI YAN) PAR ZHANG TINGYAN ET ZHOU KUN ET SON COFFRET EN LAQUE ROUGE, VERTE ET OCRE SCULPTEE\nCHINE, DYNASTIE QING, EPOQUE QIANLONG (1736-1795), LA PEINTURE CIRCA 1748\nPrésenté dans son coffret d'origine en laque rouge, verte et ocre, sculpté sur les côtés de médaillons de lotus et rinceaux feuillagés entourés de dragons aux corps noueux, les arêtes rehaussées de frises de grecques, le dessus portant, inscrits dans un cartouche rectangulaire, les quatre caractères Yuan Xi Kai Yan (titre de la peinture) et le caractère zhen correspondant au chiffre 'quatre' selon une numérotation secrète de l'Empereur Qianlong affectée aux quatre rouleaux qui composaient la série nommée 'Triomphe de la Première Campagne de Pacification du Jinchuan'\nProtégé par une soie jaune à décor brodé de deux dragons autour de la perle sacrée et caractères shou, maintenu fermé par une agrafe en jade céladon pâle dont le revers est incisé et souligné à l'or d'une inscription reprenant le titre et des quatre caractères Qianlong Nian Zhi ('Fait pendant la période Qianlong')\nLe rouleau débute par un kesi impérial décoré de cinq dragons pourchassant la perle parmi les nuages et portant à nouveau le titre de la peinture\nLa peinture commence par trois larges empreintes de cachets carrés Wu Fu Wu Dai Tang Gu Xi Tian Zi Bao ('Cinq Bénédictions pour Cinq Générations de la même Maison, Le Fils du Ciel d'Ancienne Rareté'), Ba Zheng Mao Nian Zhi Bao ('Un Trésor Commémorant l'Age Avancé de Quatre-Vingt Ans'), Tai Shang Huang Di Zhi Bao ('Le Trésor de l'Empereur Emérite'), ce dernier rehaussé de peinture, puis suivent quatre autres sceaux (de haut en bas) Qian Long Yu Lan Zhi Bao ('Le Trésor Attentivement Examiné par l'Empereur Qianlong'), Shi Qu Bao Ji ('Les Rouleaux Précieux de Shiqu'), Shi Qu Ding Jian ('Authentifié pour Shiqu'), Bao Ji Chong Bian ('La Seconde Compilation de Rouleaux Précieux'), puis vient un colophon écrit sous forme de poème par le premier ministre Ji Huang (1711-1794) et décrivant le banquet et l'atmosphère festive après la victoire\nLa peinture :\nLa jonque de l'Empereur sur le pont de laquelle se trouve le trône est amarrée à la rive. Sur le trajet empreinté par l'Empereur, les soldats de la garde forment une haie d'honneur. L'Empereur Qianlong, dont le visage est probablement peint par Lang Shining (le père jésuite Castiglione), porté par des serviteurs, abrité sous un dais et entouré de membres de la famille impériale ou de hauts dignitaires, se dirige vers la yourte où se tient le banquet.\nDe part et d'autre de l'entrée de la tente sont massés les invités et deux orchestres de musiciens. La peinture se termine par des tentes de moindre importance et par une inscription Chen Zhang Ting Yan Zhou Kun He Bi Gong Hui ('Peint respectueusement par vos humbles serviteurs Zhang Tingyan et Zhou Kun') accompagnée de trois cachets de collection de l'Empereur Qianlong, Qian Long Jian Shang ('Vu et inspecté par l'Empereur Qianlong'), San Xi Tang Jing Jian Xi ('Cachet d'examen de la Salle des Trois Raretés') et Yi Zi Sun ('A conserver précieusement par la Descendance').\nAu-dessus de la jonque figure un autre cachet de l'Empereur Qianlong, Chong Hua Gong Jian Cang Bao ('Trésor conservé au Palais Chonghua')\nDimensions de la partie peinte: 561,5 cm. (221 in.)
FR
FR
FR

notes

A propos du rouleau "Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest "

peint par Zhang Tingyan et Zhou Kun par Nie Chongzheng, chercheur au Musée du Palais de Pékin

Un grand nombre de peintures de cour de la dynastie des Qing ont survécu. La plupart se trouvent au Musée du Palais de Pékin et au Musée du Palais de Taipei. Les peintures dispersées au dehors du Palais sont peu nombreuses, mais toutes de grande qualité. Hormis celles conservées dans des musées de Chine ou de l'étranger, un certain nombre d'entre elles sont encore entre les mains de collectionneurs privés. Ces dernières années, plusieurs peintures impériales ont été proposées dans des ventes aux enchères organisées en dehors de Chine, comme un portrait en buste et à l'huile de la concubine impériale de Qianlong, un autre la montrant en habit de cour, ou encore différentes oeuvres du jésuite italien Lang Shining (Castiglione). Toutes provenaient de collections privées européennes. La dispersion de ces peintures à l'étranger se fit dans des conditions diverses, mais la plupart d'entre elles furent sans doute rapportées lors de l'occupation de Pékin par les armées de la coalition internationale, en l'an vingt-six de l'ère Guangxu des Qing (1900). La société de vente aux enchères Christie's a récemment trouvé en France une peinture impériale datant de la dynastie des Qing ; intitulée "Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest" (Yuanxi kaiyan tu).

Le "Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest" est l'un des quatre rouleaux d'une série nommée "Triomphe de la première Campagne de Pacification du Jinchuan" (Chuding Jinchuan chushi zoukai tu). Selon le Nouvel inventaire des oeuvres précieuses de la librairie impériale du Canal de Pierre (Shiqu baoji chongbian), le premier rouleau s'intitule "Sacrifices offerts pour le Départ en Campagne de l'armée" (Madao mingshi tu) et fut peint par Yao Wenhan et Zhou Kun. Le deuxième s'intitule "Repas Impérial d'Adieu dans la Capitale" (Chang'an yujian tu) et fut peint par Zhang Weibang et Zhou Kun. Le troisième s'intitule "Annonce Victorieuse du Retour dans le Droit Chemin" (Guicheng zoujie tu) et fut peint par Chen Shijun et Zhou Kun. Le quatrième enfin s'intitule "Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest" et fut peint par Zhang Tingyan et Zhou Kun.

Le rouleau du "Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest" est une peinture polychrome sur soie, longue de six cents centimètres et haute de cinquante-trois. On le doit à deux peintres de la cour impériale, Zhang Tingyan et Zhou Kun. Dans le haut de la partie médiane de la peinture figure un poème composé par l'Empereur Qianlong et calligraphié par le ministre Ji Huang :

"Le vainqueur des tribus du Jinchuan, le grand secrétaire commissaire impérial aux armées Fuheng, duc de la Loyauté et de la Bravoure, étant de retour à la cour avec ses officiers et ses soldats, Nous avons offert un banquet au Jardin du Bienfait de l'Abondance (Fengzeyuan) où, Nous inspirant du règne de paix de l'ancien Empereur Shun, Nous avons composé ce huitain :

Les cohortes victorieuses sont de retour,

Un banquet triomphal se tient sous un ciel radieux.

Boucliers et éventails s'agitent selon la " Règle de Shun ",

L'air résonne des notes de " La cueillette des fougères ".

La rosée pure pénètre le palais de toile,

La pluie douce arrose les champs printaniers.

Assurons par la vertu la prospérité et la paix,

Déposant les armes et cultivant les lettres.

Calligraphié respectueusement par votre serviteur Ji Huang."

A la fin du rouleau figurent les mots suivants : 'Peint respectueusement par vos serviteurs Zhang Tingyan et Zhou Kun', ainsi que deux sceaux signifiant : 'Votre serviteur Zhang Tingyan' (Chen Zhang Tingyan) et 'Peint respectueusement' (Gonghua).

Selon les indications écrites données par la peinture, les endroits et les scènes représentés sont probablement le Jardin du Bienfait de l'Abondance (Fengzeyuan), situé à l'est du Jardin de l'Ouest (Xiyuan) dans la Cité Interdite. Au dernier plan de la peinture, on peut voir le Pont de la Tortue d'Or et de l'Arc-en-ciel de Jade (Jin'aoyudongqiao) séparant le Lac du Milieu (Zhonghai) du Lac du Nord (Beihai), ainsi que la Muraille Circulaire (Tuancheng) située à l'est du pont. Plusieurs sceaux de collection du Palais furent apposés sur la peinture. Outre les huit sceaux tels que 'Trésor vu par l'Empereur Qianlong' (Qianlong yulan zhibao), 'Oeuvres Précieuses du Canal de Pierre' (Shiqu baoji), 'Examiné au Canal de Pierre' (Shiqu dingjian), 'Nouvel inventaire des Oeuvres Précieuses' (Baoji chongbian), 'Trésor conservé et examiné au Palais des Fleurs multiples' (Chonghuagong jiancang bao), on en trouve trois autres, à savoir 'Trésor du septuagénaire fils du Ciel de la Salle des Cinq Bonheurs et des Cinq Générations' (Wufuwudaitang guxi tianzi bao), 'Trésor d'un vieillard de plus de quatre-vingt ans' (Bazheng maonian zhi bao), et 'Trésor de l'Empereur Suprême' (Taishang huangdi zhi bao). Il semble que l'on puisse en conclure que l'Empereur Qianlong consulta cette oeuvre à l'âge de soixante-dix et de quatre-vingt ans passés.

La peinture ne comporte aucun titre. Sur la bande de soie protégeant son verso figurent les mots 'Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest, zhen' (Yuanxi kaiyan zhen). Cette bande a été tissée selon la technique dite du kesi, avec de délicats motifs de dragons dans les nuages, sur fond bleu et décor de pièces de monnaie. L'agrafe attachant le rouleau en jade de couleur vert pâle porte une inscription gravée, 'Fait dans les années Qianlong, Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest, zhen' (Qianlong nianzhi yuanxi kaiyan zhen). Le rouleau est conservé dans sa boîte d'origine, en laque incisée de la meilleure facture. Au centre du couvercle figurent à nouveau les mots 'Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest, zhen'.

Le mot zhen désigne sans doute un ordre de numérotation. L'auteur de ces lignes a trouvé dans les archives de la manufacture de la Maison Impériale un document portant sur une série de rouleaux intitulée 'Revue des troupes' (Dayue tu), et datant de la douzième année de l'ère Qianlong (1747). On y lit ceci : "Le dix-neuvième jour de la septième lune, le responsable des magasins Bai Shixiu remit, à titre de modèle, à l'eunuque Hu Shijie une boîte avec étiquette pouvant contenir le rouleau 'Revue des Troupes' afin qu'il la montre à l'Empereur. Un rescrit fut reçu, disant : "Nous autorisons la fabrication, selon le modèle présenté, de quatre boîtes en laque incisée. Que Dong Bangda calligraphie les trois caractères Da yue tu ('Revue des troupes') sur les étiquettes. Qu'au centre de chaque étiquette soit écrit 'Fait en l'an dingmao de Qianlong' (Qianlong dingmao nian zhi), et que dans la partie inférieure de l'étiquette de chacune des quatre boîtes figurent respectivement les caractères yuan, heng, li et zhen. La commande sera envoyée dans le Sud pour y être exécutée. Copié avec déférence. Le vingtième jour de la douzième lune, les quatre boîtes en laque incisée furent reçues." Il est évident que les quatre rouleaux dits de la 'Revue des Troupes' furent rangés selon l'ordre défini par les quatre caractères yuan, heng, li et zhen*. Les quatre rouleaux du 'Triomphe de la Première Campagne de Pacification du Jinchuan' furent classés selon le même ordre, et il est tout à fait logique que le quatrième d'entre eux, 'Banquet triomphal au Jardin de l'Ouest', soit marqué du caractère zhen.

On trouve trace des noms de Zhang Tingyan et Zhou Kun dans l'histoire de la peinture.

De Zhang Tingyan, il est dit : "Habile dans la peinture des personnages et des édifices ; cité au chapitre six du 'Canal de Pierre' (Hu Jing, Guochao huayuan lu ou Catalogue des peintures de l'Académie de la dynastie régnante) ; "Originaire de Hanshui, il excellait dans la peinture architecturale, et servit à la Cour" (auteur anonyme, Du hua jilüe ou Notes sur des peintures Vues). Son nom apparaît également dans les archives de la Maison Impériale : "Le troisième jour de la quatrième lune de la neuvième année de l'ère Qianlong, le responsable des magasins Lang Zhengpei et le chef des contremaîtres Hua Shanlai ont déclaré que l'eunuque Zhang Ming avait transmis le rescrit suivant: "Que Zhang Tingyan, fils du peintre Zhang Weibang appartenant à l'atelier impérial, soit autorisé à travailler à la cour, et qu'on lui octroie chaque mois trois taëls d'argent. Copié avec déférence." La neuvième année de Qianlong correspond à l'an 1744. C'est alors que Zhang Tingyan fut engagé à la cour. Il était le fils de Zhang Weibang, peintre officiel de la cour. Tous deux participèrent à l'exécution des quatre rouleaux.

Quant au peintre Zhou Kun, "originaire de Changshu, il avait pour prénom social Tianchi et était habile dans l'art du paysage" (Hu Jing, Op.Cit.). Dans les archives de la Maison Impériale, il est écrit : "Dans la sixième lune de la deuxième année de l'ère Qianlong, au douzième jour dudit mois, le chef de septième rang Samuha a déclaré que les eunuques Hu Shijie et Gao Yu avaient transmis le rescrit suivant : "Que l'on mande à Haiwang qu'il supprime les deux taëls d'argent versés aux peintres Bo Tang'a et Wang Youxue et qu'il octroie chaque mois huit taëls à chacun des trois peintres nouvellement arrivés, Yu Sheng, Yu Xi et Zhou Kun. Copié avec déférence." Zhou Kun fut donc employé à la cour en 1737, avec un peu plus d'ancienneté que Zhang Tingyan.

D'après le Nouvel inventaire des oeuvres précieuses de la librairie impériale du Canal de Pierre, les quatre rouleaux furent exécutés en l'an treize de Qianlong (1748), à la même époque que les quatre rouleaux de la 'Revue des Troupes'. Si l'on examine attentivement le portrait de l'Empereur Qianlong figurant dans ces derniers, il doit être de la main de Lang Shining (Castiglione).

Le 'Banquet Triomphal au Jardin de l'Ouest' comporte lui aussi un portrait de l'Empereur Qianlong ; si on le considère avec soin, il semble que Lang Shining ait également participé à sa réalisation.

Les peintures impériales de la cour des Qing qui sont les meilleures et ont le plus de valeur sont celles qui montrent des personnages, des événements ou des scènes. Nous avons désormais une nouvelle oeuvre picturale représentant un événement important du règne de l'Empereur Qianlong.

* Note du traducteur:

Yuan, heng, li et zhen sont les noms des quatre figures positives associées à l'hexagramme qian, le premier des soixante-quatre hexagrammes du 'Livre des Mutations' (Yijing ou Yiking). L'hexagramme qian, qui représente le ciel, la force Yang, la puissance de transformation, entre dans la composition du nom de l'Empereur Qianlong, le fils du Ciel. En utilisant yuan, heng, li et zhen comme ordre de numérotation, l'Empereur voulait indiquer secrètement que la série de ces quatre rouleaux était sa collection favorite et personnelle.

Traduit par Dr Liang Lian, historienne d'art, spécialiste en art chinois, Paris

Yuan Xi Kai Yan Tu scroll painted by Zhang Tingyan and Zhou Kun, by Nie Chongzheng, Researcher, Palace Museum, Beijing

There are numerous Qing court paintings that survive, and most of them are preserved in the Beijing Palace Museum and the National Palace Museum in Taipei. Only a few court paintings have found their way outside the Palace collection, although they also seem to be always of fine quality. Apart from those that are in various museum collections, some are still in private hands. Recently many court paintings surfaced in overseas auctions, including a portrait of Qianlong emperor's consort in court regalia, an oil portrait painted with another consort, and a couple by Lang Shining (Giuseppe Castiglioni), all of which came from private European collections. These paintings might have arrived in Europe under different circumstances, but most probably they were taken from the Palace during the Boxer Rebellion around the 26th year of Guangxu reign (AD1900). The current Qing court painting, titled Yuan Xi Kai Yan Tu ('Victory Banquet at the West Garden'), sourced by Christie's in France, probably came to Europe in this way.

Yuan Xi Kai Yan Tu is one of four scrolls collectively titled Chu Ding Jin Chuan Chu Shi Zou Kai Tu ('First announcement of Victory in Pacifying Jinchuan'). According to Shi Qu Bao Ji Chong Bian, the first scroll was titled Ma Du Ming Shi Tu ('Sacrifice to the Banner and Mandating the Troops') , and was painted by Yao Wenhan and Zhou Kun; the second scroll was titled Chang'an Yu Jian Tu ('The Imperial Farewell Banquet at Chang'an'), and was painted by Zhang Weibang and Zhou Kun; the third scroll was titled Gui Cheng Jie Zou Tu ('The Surrender and the Announcement of Victory'), painted by Chen Shijun and Zhou Kun; the fourth was titled Yuan Xi Kai Yan Tu, painted by Zhang Tingyan and Zhou Kun.

Yuan Xi Kai Yan Tu is painted in ink and colours on silk, and measures 600 cm. long and 53 cm. wide. It was painted by court painter Zhang Tingyan and Zhou Kun. On the upper middle part of the scroll, there is an inscription and a poem composed by the Qianlong Emperor and inscribed by Ji Huang, a court minister:

"Fu Heng, Grand Academician of Strategy, Duke of Loyalty and Courage, announced our victory in Jinchuan, and led our army to return to the court. A banquet has been granted in the Fengze Garden, in the illustrious tradition of ancient yinzhi banquets. I have spontaneously composed a long regulated poem:

The mission in Kasa is completed and the troops have returned;

The glory of the victory banquet is brighter than the sun beams!

On the two platforms gan and yu dancers are dancing to the ancient Yudian;

The six tones of musical instruments are playing the tune of Caiwei

Let the whole palace drink till the dew is heavy,

Sweet rain joyfully descends throughout the spring field.

Hold on to our wealth and conserve our prosperity, all you virtuous men,

Advance our military might and literary studies to awe the world!

Respectfully inscribed by your vassal, Ji Huang"

At the end of the scroll, it is inscribed: "Respectfully painted in collaboration by vassals Zhang Tingyan and Zhou Kun." Below are two seals: "Vassal Zhang Tingyan" ; "Respectfully painted"

According to the inscriptions, the setting of this painting is the Fengze Garden (Abundant Waters), on the east bank of the West Garden, and one can vaguely see in the background the bridge between Zhonghai and Beihai, and Tuancheng at the east of the bridge. There are several collection seals from the Qing court. Apart from Qianlong Emperor's 'Eight Collection Seals', including Qianlong yu lan zhi bao ('Treasure Imperially Viewed by the Qianlong Emperor'), Shi qu bao ji ('The Treasured Scrolls of Shiqu'), Shi qu ding jian ('Authenticated by Shiqu'), Bao ji chong bian ('The Second Compilation of the Treasured Scrolls'), Chong hua gong jian cang bao ('Treasure from the Collection of the Chonghua Palace') and so on, there are also three seals - Wu fu wu dai tang gu xi tian zi bao ('Five blessings in Five Generations under the same Hall, the Son of Heaven of Ancient Rarity'), Ba zheng mao nian zhi bao ('A Treasure commemorating the Advanced Age of Eighty'), Tai shang huang di zhi bao ('The Treasure of the Emperor Emeritus') - which indicate that the Qianlong Emperor probably viewed this painting in his 70s and 80s.

The painting itself was not inscribed with a title. On the exterior, at the beginning of the silk mount it is inscribed with the characters Yuan Xi Kai Yan zhen. The silk is kesi with a fine and complex pattern of dragon and clouds on a blue ground of joined coins. The celadon jade catch has been incised with the characters Qianlong nian zhi ('Made in the Qianlong reign'), Yuan Xi Kai Yan zhen. It is fitted in a lacquer box, decorated all over with fine carvings, and inscribed also in the centre with the characters Yuan Xi Kai Yan zhen.

The character zhen on the lacquer box and on the scroll is used as a sequence number. The author once came across an account in the record of Zaobanchu dated to the 12th year of Qianlong (1747) concerning the making of Da Yue Tu ('Review of the Grand Parade of Troops', the third scroll of which was sold at Christie's Hong Kong, 26 April 2004, lot 1011):

On the 19th day of the seventh month, the supervisor of treasury Bai Shixiu handed in a model box made for Da Yue Tu, attached with a draft label, to the eunuch Hu Shijie to present to the Emperor.

It was then decreed:

"Make four carved lacquer boxes in the form of the model; order Dong Bangda to inscribe on the label the characters Da, Yue and Tu ; in the middle to one side of the label with the characters Qianlong ding mao nian zhi ('Made in the dingmao year of Qianlong reign'), and on the lower part with the characters yuan, heng, li or zhen, one for each box; these (boxes) are to be made in the South. Thus is the decree.

On the 12th day of the twelfth month the four finished carved-lacquer boxes were delivered and presented."

Obviously the four scrolls of Dayue tu are sequenced according to the characters yuan, heng, li, and zhen. The four scrolls of Chu ding jin chuan zou kai tu are also sequenced in this fashion. The current scroll is the fourth scroll in the series and, as stated in the records concerning Da yue tu, it has been marked with the character zhen.

The two painters Zhang Tingyan and Zhou Kun are both recorded.

"Zhang Tingyan specialised in painting figures and architectures, and was recorded six times in Shi qu" (Hu Jing, Guo chao yuan hua lu, 'Records of Court Paintings in the Present Dynasty'), "He was from Hanshui, and was good at line drawings and buildings, and was employed by the court" (Du Hua Ji Lue). His name can also be found in the court records. On the 3rd day of the fourth month in the 9th year of Qianlong, the Supervisor of Storage, Lang Zhengpei and Usher of Painters Hua Shan came to announce that, a decree was delivered by the eunuch Zhang Ming, which said "Zhang Tingyan, son of the painter Zhang Weibang of Ruyiguan, is to become an apprentice in the court. Three liang of silver is to be given (to him) monthly." The 9th year of Qianlong is 1744, and was the year Zhang Tingyan entered the court atelier. The record also points out that he was Zhang Weibang's son, which meant both the father and the son participated in the making of these scrolls.

The painter Zhou Kun, "style name Tianchi, was from Changshu, and specialised in landscape paintings." (Hu Jing, Guo chao yuan hua lu) It is noted in the court records that, "In the sixth month of the 2nd year of Qianlong, on the 12th day, the head of seventh rank Sa Mu Ha came to announce that, a decree was delivered by the eunuch Hu Shijie and Gao Yu, which said, 'Order (supervisor) Hai Wang to cut the two liang (of silver) in subsistence of the Manchu painting apprentice Wang Youxue; and the three new painters Yu Xing, Yu Chi and Zhou Kun should each be given 8 liang (of silver) in subsistence. Thus is the decree." Accordingly, Zhou Kun entered the court in the 2nd year of Qianlong (1737), and was in fact more senior than Zhang Tingyan.

According to Shi qu bao ji chong bian, these four scrolls were painted in the 13th year of Qianlong (1748), the same period when the four scrolls of the Da yue tu were painted. On close inspection, the portrait of the Qianlong Emperor in the Da yue tu was probably painted by Lang Shining (Giuseppe Castiglioni). There is also a portrait of the Qianlong Emperor in the current scroll, and it would appear that Lang Shining was also involved in the painting of this portrait.

The most valuable and outstanding works of court paintings are often those that record current events, personages and their environments. This scroll is yet another documentary painting which portrays for us important events in the Qianlong period.

The set of four scrolls Chuding Jinchuan chushi zoukai tu celebrates the successful conclusion of the first phase of one of Emperor Qianlongs so-called Ten Perfect Campaigns : 'The First Pacification of Jinchuan'.

The Jinchuan (literally 'Golden Stream') area was northwest of Chengdu in western Sichuan province. Sichuan province was a notoriously difficult place for Chinese Emperors to enforce their authority because the terrain was mountainous and unforgiving and the area was so remote from the main metropolitan areas of the empire.

The first campaign in 1747-48 was a relatively straightforward one. Without using too much force, the Manchu general leading Qianlongs army was able to induce the Jinchuan chieftains to accept a peace plan and the imperial troops withdrew triumphant.

It is this victory that is celebrated in the present scroll. The later rebellions in this region some years later between 1771 and 1776 were not so easily resolved and cost the Qing treasury dearly.

REFERENCES:

- See the Shiqu Baoji Xubian, juan (chapter) 35 in "Midian Zhulin Shiqu Baoji Hebian", Shanghai Bookstore Publishing 1988. In this catalogue of calligraphy and paintings from the imperial collections, a series of four large painted handscrolls is mentioned.

- See the painted handscroll entitled 'Reviewing Troops', Anonymous, which is the second painting of another set of four paintings. This handscroll bears the same seals as on the current painting. It is illustrated in Paintings by the Court Artists of the Qing Court, The Complete Collection of the Treasures of the Palace Museum, Hong Kong 1996, pl.34, pp. 156-163.

- Also from the Beijing Palace Museum, see the hanging scroll entitled "Imperial Banquet in Wanshu Gardens", Anonymous, illustrated pp.170-173. This painting shows also great similarities with the current scroll, the representations of the Emperor Qianlong arriving to the large tent are very alike on both.

- See two painted handscrolls from Musée Guimet, Paris :

one depicting "The Mulan Hunts : the Journey", painted by Lang Shining (Giuseppe Castiglione), Jin Kun, Ding Guanpeng, Cheng Zhidao and Li Huilin ; another representing "The Qianlong Emperors Southern Inspection Tour", painted by Xu Yang (scroll 10).

- See also the handscroll from Musée des Beaux Arts, Nice representing the same event ("The Qianlong Emperors Southern Inspection Tour"), also painted by Xu Yang.

The three paintings are partly illustrated in From Beijing to Versailles, Artistic Relations between China and France, Hong Kong Museum of Art and Musée National des Arts Asiatiques-Guimet, Hong Kong 1997, pp.294-303.

- See also the handscroll depicting "The Banquet in Jehol for the West Mongolian Chieftains", painted by Jean Denis Attire, Giuseppe Castiglione, Ignatus Sichelbart and Chinese court painters, The Forbidden City, Court Culture of the Chinese Emperors (1644-1911), Museum Boymans-van Beuningen Rotterdam, 16 September 25 November 1990, pp.146-147.

- See also from the Musée Guimet, Paris, the engraving no.15 from the series depicting The Conquests of Emperor Qianlong (1765-74), entitled "The Emperor Gives a Victory Banquet for the Officers and Soldiers Who Distinguished Themselves in Battle", from a drawing by Giuseppe Castiglione, illustrated in From Beijing to Versailles, Artistic Relations between China and France, Op.Cit, pp. 242-243.

- For the lacquer box, see a very similar example kept at the Musée Guimet, Paris, under the inventory number MA6955.

title

IMPORTANT ROULEAU IMPERIAL 'BANQUET DE LA VICTOIRE DANS LES JARDINS DE L'OUEST' (YUAN XI KAI YAN) PAR ZHANG TINGYAN ET ZHOU KUN ET SON COFFRET EN LAQUE ROUGE, VERTE ET OCRE SCULPTEE

prelot

COLLECTION DU PRESIDENT PAUL DOUMER (1857-1932)

LOT 146 A LOT 149

Né en 1857, Paul Doumer débute sa carrière politique comme député radical socialiste du département de l'Yonne (Sens) en 1889. Il sert un an au Ministère des Finances sous la Présidence de Léon Bourgeois en 1895.

Gouverneur Général de l'Indochine de 1897 à 1902, il rentre en France pour se faire élire député et Président de la Chambre.

Il entre au Sénat en 1912 et en devient Président en 1925.

Paul Doumer est élu Président de la République en 1931 contre Aristide Briand.

Il est assassiné un an plus tard par un immigré russe, Paul Gorgoulov.

THE COLLECTION OF PRESIDENT PAUL DOUMER (1857-1932)

LOT 146 TO LOT 149

Born in 1857, Paul Doumer entered politic as a Radical-Socialist deputy from the department of Yonne (Sens) in 1889. He served a year at the Minister of Finances under Léon Bourgeois in 1895.

He was Governor of Indochina from 1897 to 1902. Then he returned to France where he reentered the Chamber of Deputies.

In 1912 he moved on to the Senate where he rose to Presidency in 1925. Paul Doumer was elected President of the Republic in 1931 defeating Aristide Briand.

He was assassinated by Russian immigrant, Paul Gorgoulov in 1932.

postlot

IMPORTANT AND RARE IMPERIAL SCROLL "VICTORY BANQUET AT THE WEST GARDEN" (YUAN XI KAI YAN) BY ZHANG TINGYAN AND ZHOU KUN AND ITS CARVED RED, OCHRE AND GREEN LACQUER BOX

CHINA, QING DYNASTY, QIANLONG PERIOD (1736-1795), THE PAINTING CIRCA 1748

dimensions

Dimensions de la partie peinte: 561,5 cm. (221 in.)


*Note: The price is not recalculated to the current value. It refers to the actual final price at the time the item was sold.

*Note: The price is not recalculated to the current value. It refers to the actual final price at the time the item was sold.


Advert
Advert